L’insurrection poétique, Manifeste pour vivre ici

n 094

« Et je me plais à croire que si un dieu existait
qui valût quelque considération,
il serait de toute éternité du côté des esprits critiques,
des rebelles, des insoumis,
des mécréants. »

– Michel Baglin, extrait du poème Si dieu existait, issu de Un présent qui s’absente, 2013

C’est à l’occasion de la 17e édition du Printemps des Poètes, ayant pour thème l’insurrection poétique, que les éditions Bruno Doucey ont publié en janvier 2015 l’anthologie L’insurrection poétique, Manifeste pour vivre ici. Divisée en 22 sections, cette anthologie présente des textes de cent dix poètes, issus de différents siècles et de différents pays.

« je te tends mes poings
frémissants d’assassinats latents
des poings d’illuminé
atteints de pyromanie profonde
au premier degré de la dernière phase
des poings de petits bouts d’allumette
brûlés vifs dans leur langue de bois

je te tends mes poings fermés
pour une fraternité ouvertement déclarée
LA FRATERNITÉ CONTRE »

– James Noël, extrait du poème Dernière phase, issu de Des poings chauffés à blanc, 2010

Un ouvrage dense et engagé, qui nous fait découvrir des vers puissants, des cris multiples prônant la justice et la liberté.

« Je suis un homme de barbelés
J’ai des prisons par tout mon corps
Je suis l’autre le dissident
La femme ou l’étranger
L’enfant homo
La différence
J’existe dans un monde
Qui rétrécit de toutes parts »

– Pierre Kobel, extrait du poème Huis-clos, 2014

Chaque ouverture de partie est annoncée par un titre coup de poing, mis en valeur par un graphisme moderne et élégant. En fin d’ouvrage, une biographie de chaque auteur est proposée, nous permettant ainsi d’apporter un contexte à chacun des textes.

n 099

Une anthologie atypique et nécessaire, qui nous rappelle combien la poésie nous est essentielle aux heures les plus sombres.

Un poème – Une image n°5 : extrait de À la recherche du roi, d’Emmanuel Hiriart

Ce texte est issu du recueil à la recherche du roi d’Emmanuel Hiriart, publié en 2014 par les éditions Jacques André. J’ai choisi, pour lui faire écho, une photographie de Brian Oldham intitulée Rapture.

rapturebrianoldhamà la recherche du roi

4 – Le miroir du poème
(extrait)

Aucun mot
Tu le sais bien
Ne t’ouvrira le cœur
Du soleil
Aucun geste
Pas un chant
Le soleil seul
En toi répondant au soleil
Dehors
Parlera ton chemin.